Alfa qui rit, Saab qui pleure

Publié le 22 Décembre 2009

En présentant sa nouvelle berline compacte Giulietta (enfin 4m30 quand même), Alfa Romeo fait un pied de nez à l'histoire. En effet, cette marque moribonde il y a 10 ans a réussi un rétablissement spectaculaire. A tel point que le groupe Fiat envisage sérieusement sa distribution sur le continent nord américain où ses modèles racés devraient plaire au plus grand nombre.

Il faut avouer que Fiat a révolutionné les diesel en lançant l'injection directe à rampe commune sur la défunte 156. Technologie reprise, et améliorée, par tous les constructeurs, y compris Volkswagen qui a abandonné les injecteurs pompe pourtant tout aussi intéressants mais malheureusement nettement plus bruyants. Aujourd'hui, c'est sur les moteurs essence qu'Alfa Romeo reprend la main avec des avancées majeures : en plus de l'injection directe, la technologie MultiAir qui permet au petit 4 cylindres 1,4L de développer 170cv et au 1750cm3 235cv ! Voilà de quoi en remontrer à la Golf GTI.

Toutefois, le gros des ventes sera sans aucun doute assuré par les motorisations diesel et il est à regretter que la boîte à double embrayage n'arrivera que plus tard ...

En face, Saab vit certainemetn les derniers mois de sa vie puisque GM a décidé de mettre fin à l'aventure suédoise. Cette marque qui n'a pas gagné d'argent depuis 20 ans n'est plus viable dans le contexte actuel et faute de repreneurs, il est impossible de trouver une solution qui arrangerait les employés et le gouvernement suédois. Le constructeur de supercar Koenigsberg a abandonné son offre de reprise. Reste une offre de Spyker mais qui pour l'instant n'est pas encore suffisante pour continuer les activités.

Toutefois, la technologie actuelle a déjà été cédée au chinois BAIC qui va pouvoir produire les modèles actuels 9-3 et 9-5 en Asie. Reste à savoir si la qualité suivra ...

Source et photo : L'Auto-Journal

Rédigé par Teknofil

Publié dans #Automobile

Repost 0
Commenter cet article