Le syndrôme du filou

Publié le 7 Octobre 2009

Aujourd'hui sort sur les grands écrans "Le syndrôme du Titanic". J'ai pu regarder un certain nombre d'extraits hier ainsi que des entretiens avec les deux signataires du long métrage. Je crois que je suis totalement d'accord avec eux. Avec peut-être une nuance, nous avons trois choix :

1) continuer sur cette voie, c'est le Titanic climatique

2) faire en sorte que le progrès nous permettent de garder un certain niveau de vie

3) renoncer à ce que nous avons : moins de voiture, moins d'avion, moins de chauffage, ... par un facteur 4 voire 5

Jusque maintenant, j'étais persuadé que le 2ème choix s'imposerait de lui-même. Force est de constater qu'il n'en est rien, bien au contraire. La croissance économique est toujours basée sur la croissance de la consommation de biens et d'énergie. Et la crise énergétique n'est pour l'instant pas encore (ou plus) suffisante pour que les modes de vie changent et s'adaptent.

Dès lors, cela fait quelques mois que j'oriente toutes mes décisions en fonction du "Facteur 4" : diminuer au maximum ma consommation. Bien entendu, dans ces choix, il y a du 2ème point puisqu'un changement technologique peut permettre de diminuer significativement sa consommation (et cela a souvent un coût plutôt difficile à amortir vu les prix énergétiques actuels). Cela va de la température ambiante, actuellement 17°/18° ... toujours sans chauffage, à l'automobile avec des déplacements professionnels toujours en binôme pour un coût identique mais une efficacité double. J'essaie aussi de prêcher mes proches. Et ce n'est pas toujours facile. Le confort actuel est tel que personne n'est prêt à y renoncer.

Ainsi, après être passé à la chaudière gaz à condensation, l'isolation efficace et les ampoules à économie d'énergie (point à encore améliorer soit dit en passant), les prochains objectifs sont le remplacement de la VMC (absolument nécessaire dans une maison isolée) par un modèle consommant 4 fois moins (merci à Jérémie pour la référence), le passage à une voiture bien plus petite (clio ou bluecar, cela dépendera du contexte en mai 2011 fin du contrat pour la Laguna) et enfin au solaire & à l'éolien si cela est possible économiquent et surtout réglementairement.

Cela nous empêchera pas de faire toujours des petits gestes comme l'amélioration du tri sélectif, de moins consommer jetable et surtout d'éduquer Amandine dans cette optique (et non dans le commu-sino-capitalisme). Certains choix nous seront aussi dictés. Je pense notamment aux évolutions professionnelles. Mais j'essaierai de faire en sorte que le changement de cap soit bénéfique. Et de rappeler le principal : ne pas confondre réussir dans la vie et réussir sa vie.

Rédigé par Teknofil

Publié dans #Teknofil

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Philippe 10/10/2009 19:22


J'ai oublié

- l'informatique.
- les achats "inutiles"
- l'habillement.
- les loisirs / vacances

l'informatique
là j'ai un problème. Inutile mais rigoureusement indispensable pour moi, c'est mon métier et c'est une passion

les achats inutiles
vastes débats ...

l'habillement
faire du troc
faire son même ses vêtements
favoriser la proximité

les loisirs / vacances
partir en vacances pour aider les autres
ne pas partir en avion / voitures
favoriser les loisirs non polluants

Vais-je trop loin ???


Teknofil 10/10/2009 19:31


Alors là, je n'ai plus rien à ajouter ... lol
Justement, j'allais y venir, mais je me suis fait couper l'herbe sous le pied
Pour l'informatique, le durable (le mac en l'occurence), c'est-à-dire tenir plus de 5 ans avec du matériel économe, c'est l'avenir, sans aucun doute.
Les loisirs, c'est très dur. Parce que même le bilan carbone d'un livre fait réfléchir (grosso modo, la version électronique a ici un gros avantage ... après, le support de lecture fait la
différence)
Enfin, je vais quand même ajouter que nous développons/consommons de plus en plus d'inutile : la part de l'alimentation dans notre budget comme dans notre bilan carbone est de plus en plus réduite,
idem ensuite pour l'habitation & l'automobile (même si cela reste aujourd'hui en moyenne les 2 plus gros postes) au bénéfice de la "futilité" (télévision, sorties, internet, etc.)
Pas facile de faire la part des choses. En prendre conscience, c'est passer de l'étape 0 à l'étape 1. Il faut maintenant agir, mesurer, corriger, améliorer, etc.
Petite citation pour finir : il faut allier le pessimisme de la raison à l'optimisme de la volonté


Philippe 09/10/2009 22:34


Il faudrait plutôt définir les pôles polluants et voir surlesquels chacun peut agir !

J'y vois :

- les transports
- la maison
- l'alimentation

j'en oublie peut-etre ...

les transports :
- je fais de moins en moins de km. j'essaie de privilégier les transports en commun
- Pour le futur de la voiture je vois plutôt un véhicule à partager ...

la maison :
- je suis en appartement, double vitrage partout. Il fait 21°C sans chauffage !!! Eclairage basse conso partout. Que puis-je faire de plus ?

l'alimentation :
- chose pour moi la plus importante
- eviter au max les supermaches
- Favoriser les AMAP
- Eviter de manger de la viande le plus possible
- Manger des légumes et fruits de saisons
- Acheter des produits à faible empreinte carbone


Teknofil 10/10/2009 19:27


Excellent. Reste ce qui est imposé (professionnel surtout).
J'ajouterai que pour les transports en commun, ce n'est pas toujours évident, même dans une grande agglomération.
Quant à l'autopartage, dur dur ... mais quand le télétravail sera développé (plus de 25% des travailleurs), je suis sûr qu'on y viendra. En attendant, le covoiturage, c'est déjà une sacrée avancée
(surtout à 3 ou 4 par voiture)


Philippe 09/10/2009 22:19


Bonne soirée


Teknofil 10/10/2009 19:25


Merci


Philippe 07/10/2009 21:09


vaste programme !


Teknofil 08/10/2009 21:22


Plus encore même ...


fred 07/10/2009 13:26


Salut Phil,

J'adhère également à un mix de 2/ et 3/ et je suis persuadé qu'une évolution vers des gains d'efficacité facteur 5 et même plus est théoriquement accessible au génie humain.

Le génie humain se mobilisera t il à temps et dans la bonne direction, c'est la question!

A titre perso je vais également essayer d'entamer ma décroissance matérielle et ma croissance personnelle (plus d'autonomie, plus de savoir-faire utile, moins de dépendance).

A bientôt!


Teknofil 07/10/2009 13:58


Bon courage Fred