Nouvelle aristocratie

Publié le 16 Avril 2009

Je ne suis pas vraiment et surtout vraiment pas un amateur de cette nouvelle aristocratie qui n'a pas plus de considération pour les travailleurs (et pas seulement les ouvriers soit dit en passant) que les grands barrons n'en avaient pour leurs métayers ...

Certes, ces aristocrates peuvent être d'origine populaire, mais ils sont néanmoins adoubés par leurs pairs de manière tout à fait inégalitaire. Je ne rentrerai pas dans les détails (clubs, loges, think tank, de gauche comme de droite, ...) mais la principale caractéristique de ce mouvement est la connivence qui permet à certains de gagner en très peu de temps ce que l'immense majorité ne gagnera jamais durant toute sa vie.

Je laisse de côté des exceptions comme celles et ceux qui à partir d'une idée ont réussi à fonder un empire. Ce n'est déjà pas forcément sans avoir broyé du monde sur leur chemin mais au moins ils sont à l'initiative. Lorsque les relations remplacent les idées, cela devient d'autant plus gênant que les enjeux sont importants.

Mon côté rouge (communiste ou anarchiste ?) ressort d'ailleurs et supplante ma verdeur. Je verrai bien, comme en 1789, quelques têtes sur quelques piques. Surtout quand dans d'autres pays, les "patrons" qui ne réussissent pas s'excusent et rendent une (très grande) partie de leurs revenus ! Nos yeux ne sont pas bridés, ils sont collés !

Bref, il serait peut-être temps que nous prenions les (nouvelles) armes et que l'on change cet état de fait ...

Rédigé par Teknofil

Publié dans #Politique

Repost 0
Commenter cet article