Faut que ça pète !

Publié le 15 Octobre 2008

Non, il ne s'agit pas de musique ni de fête (encore que ...) mais bel et bien (et toujours) du capitalisme tel que nous le connaissons maintenant. Il est temps, plus que temps, de changer de choix de société, pour ne pas dire de civilisation. Et il faut bien commencer quelque part, si possible là où ça fait mal : l'argent.

Malgré l'augmentation du pétrole et des autres matières premières, les différentes sociétés occidentales, "riches", encaissaient sans trop broncher, en réduisant juste d'autant les consommations (une chose déjà bien en soit). Mais pas encore de prémices d'une révolution à mon grand regret.

Là, en tapant en plein au coeur du capitalisme financier, la crise va peut-être permettre de progresser en présentant des solutions pertinentes. Ainsi, de nos jours, je ne comprends vraiment pas l'intérêt d'avoir les bourses ouvertes tous les jours ... sauf à spéculer. Le temps des entreprises (puisqu'il s'agit bien de cela) est bien plus long. Au mieux de l'ordre de la semaine, mais bien plus souvent des mois ou des trimestres, voire des années.

La sortie de quelques géants (qui ont tout racheté avant de sortir) est un exemple à suivre. Plutôt que de continuer dans ce sens et d'être racheté par des fonds souverains (Chine, Moyen-Orient, Russie) pour une bouchée de pain et d'être alors soumis au saccage social que donne malheureusement les titres de propriété.

Une idée, entre autres, pourrait être dans le cas des nationalisations de permettre le rachat ultéieur au prix actuel ... mais par les employés ! Avec des prêts garantis par l'Etat, cela va de soit. Certes, l'autogestion n'est pas encore pour demain, mais il serait dommage de se priver de cette option alors que nous pouvons l'envisager sérieusement.

Rédigé par Teknofil

Publié dans #Politique

Repost 0
Commenter cet article