Quelle politique pour la France ?

Publié le 17 Mai 2007

Le nouveau président de la République a nommé son premier ministre. Le gouvernement devrait être formé rapidement et la politique reprendra ses droits plus vite qu'on ne le pense. Mais j'espère que ce sera dans le bon sens du terme puisque ce n'est pas le boulot qui manque.

Outre la réduction du chômage et l'amélioration des conditions de vie pour les plus démunis, il me semble également important de se pencher sur deux problèmes épineux :
- l'environnement avec a priori un grand ministère qui regroupera l'industrie et les transports, dommage que l'habitat soit laissé de côté ...
- le financement des régimes de retraite qu'il faudra bientôt renégocier, à la fois pour assurer des retraites dignes de ce nom pour nos aînés mais aussi et surtout pour résoudre une fois pour toutes ces différences entre régimes qui n'ont plus raison d'être dans notre pays
- enfin le réglement de la dette abyssale qui plombe littéralement les comptes de la France et qu'il faudra tôt ou tard attaquer de front, et mieux vaudrait le plus tôt !

Bref, nous voilà parti pour un cycle de 5 ans avec des élections locales à mi-régime, ce qui devrait motiver davantage. Espérons maintenant que la France se laisse réformer. A mon avis, cela ne peut plus durer tel quel. Pensons aux générations futures : tout ce qui est fait n'est plus à faire.

Rédigé par Teknofil

Publié dans #Politique

Repost 0
Commenter cet article

Teknofil 19/05/2007 22:09

1) la dette se justifie lorsqu'on investit, ce n'est plus le cas de la France depuis trop longtemps ... ça ressemble davantage au crédit consommation dont on ne dit pas que du bien
2) il ne faut pas lé réduire à tout prix, brutalement, sans aucune forme de réflexion, mais déjà arrêter de s'enfoncer inutilement (faudrait penser plus loin que le bout de son nez) et surtout, petit à petit, se libérer de cette pression (budgétaire) notable
Bref, je ne suis pas du tout d'accord parce que si l'Etat n'a pas d'âge, les générations futures auront a payé (au moins) les intérêts pour les précédentes sans que cela ne leur profite (je persiste dans le très faible investissement français en comparaison des autres pays pris en exemple, USA en premier alors que je les considère quand même comme géants aux pieds d'argile)

Philippe 19/05/2007 21:20

Je ne veux pas monopoliser ton blog mais peux-tu lire ceci ?
En résumé efficacité de l'etat avant effacement de la dette à tout prix ...
http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46-0@2-3234,55-727044,0.html

Teknofil 19/05/2007 09:53

Si justement, on en parle. Et il suffit qu'un pays comme la Chine retire ses dollars des banques américaines pour que l'économie de ce pays s'effondre, hautes technologies ou pas ...

Mais ce que je vois surtout, c'est que les pays à faible dette, voire sans aucune dette, se portent bien mieux !

Philippe 19/05/2007 09:43

Je suis d'accord sauf sur la dette. C'est sujet complexe. Il ne suffit pas de voir les comptes dans le rouge pour dire c'est grave.
Un état ne se gère pas comme une entreprise.
Regardons les USA qui ont une dettes plus grandes encore et des ménages tres endettés. Et pourtant personne n'en parle.
Notre situation inquite surtout car le rôle de l'état est flou. Je suis sûr que prochainement ca ira mieux -surout dans les tetes- alors que la situation de la dette n'aura pas beaucoup évoluée.
Pour se faire une autres idée sur la dette : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=23921
Bonne continuation.