Econologie 2014

Publié le 5 Janvier 2014

Première version avec les chiffres du chauffage correspondant à la saison 2011/2012.

Nouveau bilan d'étape sur la démarche du Philou/5 (petit rappel : l'objectif est était de diviser par 4 voire 5 sa consommation d'énergie, directe et indirecte). Pour cela, des changements de comportement (ne plus acheter le dernier gadget à la mode, manger moins de viande, des produits locaux, etc.).

Pour les consommations directes, voilà les derniers chiffres, en y ajoutant une nouvelle colonne (automobile) :

 

EDF 2006 GDF 2006 Eau 2006  
2 368 KWH 22 054 KWH 78 m3  
142 kilos de CO2 5 072 Kilos de CO2    
       
EDF 2007 GDF 2007 Eau 2007  
2 651 KWH 16 933 KWH 63 m3  
159 kilos de CO2 3 894 kilos de CO2    
       
EDF 2008 GDF 2008 Eau 2008 Automobile 2008
2 789 KWH 12 863 KWH 62 m3 3489 kilos de CO2
167 kilos de CO2 2 958 kilos de CO2   1544 €
       
EDF 2009 GDF 2009 Eau 2009 Automobile 2009
2 647 KWH 10 043 KWH 52 m3 3032 kilos de CO2
158 kilos de CO2 2 309 kilos de CO2   1114 €
       
EDF 2010 GDF 2010 Eau 2010 Automobile 2010
2 749 KWH 10 987 KWH 54 m3 2618 kilos de CO2
165 kilos de CO2 2 527 kilos de CO2   1122 €
       
EDF 2011 GDF 2011 Eau 2011 Automobile 2011
3416 KWH 16 117 KWH 74 m3 2048 kilos de CO2
205 kilos de CO2 3 707 kilos de CO2   1029 €
       
EDF 2012 GDF 2012 Eau 2012 Automobile 2012
3621 KWH 20 153 KWH 48 m3 2431 kilos de CO2
217 kilos de CO2 4 635 kilos de CO2   1279 €
       
EDF 2013 GDF 2013 Eau 2013 Automobile 2013
3328 KWH 20 099 KWH 39 m3 1457 kilos de CO2
200 kilos de CO2 4 623 kilos de CO2   773 €

Les moyens d'action sont toujours clairement identifiés : désolidarisation de la chaudière collective (du quartier) validée et prévue pour fin 2015 2016 et isolation de l'immeuble (toit et murs, les fenêtres étant déjà en double vitrage). L'objectif est de faire une économie complémentaire de 20 à 40% sur ce poste conséquent (plus de la moitié de la production directe de CO2).

Enfin il y a une composante pour laquelle 2013 a été une bonne année : la diminution de mes déplacements automobiles, de 17.000 à 10.000 kilomètres, soit environ 1 tonne de CO2 en moins !

Pour donner un indicateur global unique, voici le total en CO2 de ce qui a été produit en 2013 par rapport aux années précédentes (à noter qu'en 2013 comme en 2009, il y a eu un voyage Paris-Shanghaï qu'il faudrait ajouter à hauteur de 9 tonnes pour 3 personnes) :

Années 2008 2009 2010 2011 2012 2013
CO2 6 615 kilos 5501 kilos 5310 kilos 5 960 kilos 7 283 kilos  6 280 kilos
Indice 100  83 80 90 110 !!! 95

2013 est donc une amélioration par rapport à 2012 et ce rien qu'avec la diminution de la voiture (mais sans compter les transports en avion ni en transport en commun). Ainsi, l'objectif de passer sous la barre des 7 tonnes de CO2 (hors voyage exceptionnel) en continuant à faire attention (notamment en diminuant les kilomètres inutiles) est réussi. Prochain étape : repasser sous les 6 tonnes.

L'autre moyen d'action qui est plus difficilement mesurable porte encore sur la consommation indirecte (énergie grise pour la production des biens de consommation et des services plus ou moins associés). De ce côté, 2013 a été plutôt bon avec l'achat d'un nouvel ordinateur ... d'occasion (et réparé qui plus est). Cela aurait pu être pire (iphone/ipad/etc.) mais cela reste un axe identifié d'amélioration. Le choix de produits & services locaux basés sur des technologies non/décarbonnées (produits bio & locaux si possibles).

En conclusion, il me semble toujours difficile de parvenir à cet objectif sans un changement radical mais volontaire. L'alternative qui se profile à l'horizon est un choc extérieur (crise pétrolière/économique/internationale) ayant un impact direct ou indirect sur l'ensemble (gaz pour le chauffage, pétrole pour l'automobile mais aussi pour la distribution des biens de première nécessité non locaux ainsi que des biens de consommation). Crise que je ne souhaite vraiment pas mais qui pourrait malgré tout arriver prochainement (l'effet du pic pétrolier pouvant entraîner une crise dont 2008 & 2011 n'auront été que d'aimables avertissements). Et les petit bisbilles (avec l'énergie & les matières premières comme raison fondamentale), en Asie notamment, me font penser que l'histoire pourrait se répéter ... à un siècle d'intervalle. Cela serait terrible.

Rédigé par Teknofil

Publié dans #Planète

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article